INTERSERV AG

Seebahnstr. 85
8003 Zürich

T 044 455 33 44

E-Mail

太好了,我懂了

messen

Sur le terrain miné des connaissances culturelles et de la fidélité au texte

Le français et le chinois sont des systèmes linguistiques différents associés à deux univers culturels disparates. Se contenter de «traduire» ne suffit pas !

«Si je traduis mot à mot, cela rend un son absurde; si par nécessité je modifie si peu que ce soit la construction ou le style, j’aurai l’air de déserter le devoir de traducteur.» Cette citation de Saint Jérôme (347-420), dans son «De optimo genere interpretandi» («De la meilleure manière de traduire») illustre le conflit entre traduction littérale et libre.

Friedrich Schleiermacher, 1768-1834, va encore plus loin car, selon lui, il serait impossible de faire correspondre des mots ou tournures de deux langues différentes: «(...) aucun mot dans une langue ne correspond parfaitement à un mot d’une autre langue, aucune expression d’une langue ne réunit la même variété de situations qu’une expression dans une autre langue.»

Le problème central de la traduction est d’autant plus marqué lorsque la langue source et la langue cible évoluent dans des univers culturels et systèmes linguistiques totalement différents. La structure linguistique des familles de langues sino-tibétaines auxquelles appartiennent les langues chinoises est notamment caractérisée par des racines de mots monosyllabiques (monosyllabisme) et l’absence de flexion. Une traduction mot à mot est impossible: le traducteur est contraint de s’écarter de la traduction littérale pour que le texte soit compréhensible et lisible. Mais quels termes faut-il absolument traduire pour simplifier la lecture ? Où se situe la limite qui rendra le texte trop dilué et donc trop éloigné de ses spécificités culturelles ?

En tant qu’intermédiaire culturel, le traducteur doit saisir le contenu, le ton et l’essence du texte, le traduire avec un maximum de précision linguistique et fournir en même temps un texte fluide pour le public auquel il s’adresse. Il doit trouver l’équilibre entre la fidélité littérale à l’original et «l’âme» de la traduction, entre l’attrait de l’étranger et la compréhensibilité.


Toutes les News

News

Technologies modernes... suite

Réduction de 15% en décembre... suite